Résidence secondaire : tout ce qu'il faut savoir

acheter une résidence secondaire, les conseils

Vous envisagez d’acheter une maison à la Trinité-sur-Mer ? Cela tombe bien, car le marché des résidences secondaires est reparti en 2018 ! Il faut dire que la fiscalité qui incite à investir dans un bien immobilier ainsi que la légère croissance du marché ont permis de relancer les ventes.

Ces conditions favorables sont à prendre avec des pincettes cela dit, une hausse des prix pouvant  à tout moment refroidir les ardeurs des acheteurs.

Une fiscalité plus intéressante, un marché plus dynamique

Se remettre de la crise financière de 2008-2009 ne fut pas tâche aisée, mais selon Loïc Lecuyer, Président du Conseil Régional des Notaires de Bretagne, les moments d’inquiétude sont à présent derrière nous : « On est sur un marché redevenu dynamique », insiste-t-il. En effet, à l’instar des résidences principales, les appartements et maisons secondaires situés le long du littoral breton ont suscité de l’intérêt chez les acheteurs.

D’après Loïc Lecuyer, l’on doit la hausse des ventes de résidences secondaires en 2018 à deux phénomènes économiques : la fiscalité sur les plus-values immobilières moins fortes depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, et un retour à la croissance, bien que celle-ci demeure modérée.

Des prix qui continuent à chuter à la Trinité-sur-Mer

Avec une croissance de 12 % en volume de transactions en 2016, ce sont les maisons anciennes qui sont les plus plébiscitées. Il faut savoir qu’il y a désormais une véritable envie d’investir dans des résidences secondaires anciennes.

En 2018, les professionnels de l’immobilier parviennent à commercialiser des biens qui ne se vendaient pas trois ans plus tôt. Cependant, une hausse des prix est à prévoir en 2019, bien que les disparités soient nombreuses, surtout dans le Morbihan.

Terre par excellence de résidences secondaires, le Morbihan concentre la majorité de ses transactions à Arzon et Carnac. Reste qu’avec sa dixième place, la Trinité-sur-Mer représente la première ville bretonne dans le classement des communes par prix pour les maisons anciennes.

En 2016, la Trinité-sur-Mer avait connu une hausse des prix de 6,6 %. Or, sur les dix dernières années, les prix des résidences secondaires ont globalement chuté de 10 %. À noter qu’à ce jour, le prix médian s’établit autour de 420 000 € contre 500 000 € il y a quelques années de cela.

Pour en savoir plus:
Pourquoi acheter une maison de vacances ?

NOUS UTILISONS DES COOKIES SUR CE SITE POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE D'UTILISATEUR
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.