Mettre en location sa maison de vacances : mode d’emploi

belle demeure la trinité sur mer

Vous possédez un bien destiné à la location saisonnière, ou bien vous venez de repérer une vente de maison à La Trinité-sur-Mer et comptez en tirer des revenus locatifs pendant les vacances ?

Si oui, sachez que la location meublée saisonnière peut véritablement être porteuse de richesse, mais ne s’improvise en aucun cas. En effet, elle est au contraire très encadrée. Quelques éléments de réponse dans les lignes ci-dessous.

La location saisonnière : une activité qui bat son plein

Propulsée par des sites tels que Le Bon Coin ou Airbnb, la location saisonnière a le vent en poupe, à tel point qu’elle éclipse de plus en plus l’hébergement en hôtel. Selon un récent sondage Ipsos, près de 70 % des vacanciers estiment que la location entre particuliers est le type d’hébergement offrant le meilleur rapport qualité-prix.

Bien entendu, encore faut-il que tout se passe bien ! Cela est valable aussi bien pour les locataires que pour les propriétaires. Car en effet, les bailleurs peuvent eux aussi se retrouver dans des situations délicates : défaut de paiement, casse, logement retrouvé dans un état insalubre, voyons quelles sont les précautions que doit prendre le propriétaire d’un logement saisonnier.

Belle demeure à la Trinité sur Mer : les points clés

Législation en matière de location saisonnière, recherche de locataires, signature de bail, versement d’acomptes éventuels, déclaration des revenus tirés de la location, nous faisons le point.

1. Quels sont les logements concernés ?

Les propriétaires sont susceptibles de mettre en location aussi bien leur résidence principale que leur résidence secondaire, et ce pour une durée maximale de trois mois par locataire. On parle donc de location meublée de courte durée.

Qui plus est, le bailleur, s’il vit dans une copropriété, n’a nullement besoin de contacter le syndic ou le conseil syndical. À noter que dans certaines villes, la location de courte durée d’un hébergement meublé peut nécessiter une autorisation fournie par la préfecture ou la mairie.

2. Comment trouver des locataires ?

Pour trouver des locataires dans la région, vous pouvez soit passer par l’Agence des Druides, soit passer par des sites de locations spécialisés ou des annonces entre particuliers. Toutefois, l’avantage de passer par une agence c’est que l’un de nos experts pourra préparer tous les documents pour vous, sans compter qu’il s’occupera également de l’état des lieux et de la remise des clés.

3. Faut-il absolument signer un bail ?

La signature d’un contrat de bail est la meilleure façon de protéger les intérêts du propriétaire. Ce dernier peut se prémunir de tout problème intervenant avant, pendant ou après la location de son bien. Dans le bail, les noms et coordonnées du propriétaire et de son locataire doivent être précisés. Une description détaillée du bien mis en location doit aussi être faite.

4. Quelles garanties, quelle assurance ?

Un dépôt de garantie de l’ordre de 30 % du montant du loyer est recommandé. Légalement, le chèque du dépôt de garantie peut être encaissé. Un acompte peut également être demandé par le bailleur. Concernant l’assurance, il est recommandé de souscrire une garantie supplémentaire qui sera adjointe au contrat d’assurance habitation. Cette garantie sera valable le temps de la location.

5. Faut-il déclarer les revenus issus de la location ?

Malheureusement, les revenus tirés de la location de maison de vacances doivent être obligatoirement déclarés. En effet, de tels revenus sont imposables.

Pour en savoir plus:
Tout ce qu'il faut savoir sur les résidences secondaires

NOUS UTILISONS DES COOKIES SUR CE SITE POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE D'UTILISATEUR
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.