Isolation à un euro : oui, mais gare aux escroqueries !

Dans le département du Morbihan, il peut faire très froid en hiver. Aussi faut-il penser à optimiser l’isolation des cloisons, des combles ou de la toiture de sa maison !

C’est d’ailleurs dans cette mouvance que le marché immobilier à Carnac assiste depuis quelques temps à la profusion des offres d’isolation à un euro. Or, certaines de ces offres sont de véritables pièges que vous feriez bien d’éviter.

Isolation à un euro : la DGCCRF alerte les consommateurs suite à des plaintes

Dans une note publiée sur son site web le 1er août dernier, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) alerte les consommateurs suite à la réception de nombreuses plaintes portant sur la réalisation de travaux énergétiques à des prix ultra-concurrentiels.

En effet, plusieurs entreprises développeraient une politique basée sur le démarchage agressif pour vendre des contrats à leurs prospects, et ce sans même respecter la réglementation qui exige des sociétés qu’elles puissent permettre à leurs clients de se rétracter voire même de régler leur paiement de manière différée.

Pire encore, nombre de plaintes font état de malfaçons : lesdits travaux d’isolation ne sont pas bien réalisés, ce qui implique une deuxième intervention plus coûteuse pour le client, le certificat d’économie d’énergie ne pouvant être délivré qu’à une seule reprise. La raison de ces malfaçons : le recours à des artisans qui ne disposent pas des qualifications requises et l’usage de matériaux non-conformes.

Un coût tributaire des revenus des personnes concernées

Si les offres d’isolation à un euro ne s’apparentent pas toutes à des arnaques, il est bon de rappeler que les travaux effectués sont en réalité subventionnés selon la nature et la complexité de la rénovation énergétique ainsi que les revenus du foyer qui en bénéficie.

L’aide en question va de 10 € pour les ménages lambda à 20 € par mètre carré d’isolant posé pour les ménages aux revenus modestes. Elle comprend notamment l’isolation des combles et/ou de la toiture. Pour l’isolation des planchers bas, l’aide est de 30 € par mètre carré.

Rappelons également que la prime d’aide à la rénovation énergétique peut être cumulée avec d’autres aides sous conditions. Mais dans la plupart des cas, les ménages dont les revenus ne sont pas qualifiés de « modestes » ont souvent une partie des frais à régler.

Pour en savoir plus:
Les critères d'une estimation immobilière
Différence entre promesse de vente et compromis de vente
Les taux des crédits immobiliers ont continué à chuter pendant l’été

 

NOUS UTILISONS DES COOKIES SUR CE SITE POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE D'UTILISATEUR
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.